Sommaire

Les déclinaisons d’un mot sont ses variations selon sa fonction dans la phrase (sujet, complément du nom, d'objet…). On parle de « cas » pour désigner cette fonction grammaticale.

Des nombreuses langues, anciennes ou vivantes, utilisent des déclinaisons : le latin, le grec ancien, l’allemand, le russe, le polonais, etc. L’existence de déclinaisons de cas est une complexité pour les élèves français, qui n’ont pas l’habitude de ces variations dans leur langue maternelle. Et pourtant…

Il existe des déclinaisons en français

Oui, le français a aussi ses déclinaisons de cas. Il en a peu, certes, mais des courantes, puisqu’il s’agit des pronoms les plus utilisés, les pronoms personnels et les relatifs. Or ces déclinaisons ne sont jamais présentées comme telles en français.

Cependant, en apprenant ainsi ces formes grammaticales françaises, les élèves se prépareront mieux à l’apprentissage des langues étrangères à déclinaison. De plus, l’embarras des grammaires pour décrire ces pronoms cesserait si elles les exposaient simplement comme des déclinaisons.

Les déclinaisons françaises

Voici le tableau des déclinaisons françaises :

Cas Pronom personnel Pronom relatif
Nominatif
(sujet)
Je Tu Il / Elle
/ On
Nous Vous Ils / Elles Qui Lequel / Laquelle Lesquels / Lesquelles
Accusatif
(COD)
Me Te Le / La
/ Se
Nous Vous Les / Se Que - -
Datif
(COI, complément d’attribution)
Moi Toi Lui / Elle
/ En
Nous Vous Eux / Elles
/ En
Quoi Auquel / À laquelle Auxquels / Auxquelles
Génitif
(complément du nom)
Mien(ne)(s) Tien(ne)(s) Sien(ne)(s) Nôtre(s) Vôtre(s) Leur(s) Dont Duquel / De laquelle Desquels / Desquelles
Ablatif
(complément circonstanciel)
Locatif
(complément de lieu)
- - - - - - - -

Ces pros peuvent vous aider